• 05 / 09 / 2016 Expertise

    La vidéo, le Graal de la communication digitale ?

    L’internet ne vibre que pour la vidéo. Les plateformes de diffusion, les agences et les annonceurs ont fait de ce format une priorité. Petit retour sur ce phénomène qui n’est encore qu’à ses balbutiements sur le marché suisse.

    Pourquoi un tel engouement ?

    Avant tout, intéressons-nous à la façon dont les internautes utilisent le web aujourd’hui.
    Surconsommateurs de contenus et sans réelle plate-forme de prédilection, ils voguent de site en site à la recherche de ce qui pourrait les instruire ou les divertir. Tel le syndrome de la zappette rapporté à la TV, l’internet mobile permet aux internautes de choisir ce qu’ils veulent… quand ils veulent. Ne nous voilons pas la face, ils sont aussi de plus en plus hermétiques au marketing traditionnel. Qu’on les appelle millanials ou génération Adblock, il faut désormais les toucher émotionnellement. Dans ce contexte, l’objectif pour un annonceur n’est donc plus de crier le plus fort mais de réussir à passer le plus de temps possible avec sa cible digitale. Et c’est là que la vidéo intervient. Qu’elle dure 3 secondes ou plus de 5 minutes, elle est capable de transmettre un message ou encore mieux une histoire, créant ainsi un lien plus fort et pérenne.

    Des formats vidéo toujours plus innovants

    C’est d’un point de vue technologique que les choses deviennent intéressantes. Aujourd’hui une vidéo ne se résume pas en une succession de 24 images par seconde, elle prend une multitude de formes plus interactives et immersives les unes que les autres. Du Timelapse en passant par le cinémagraph ou encore par le slowmotion, les créateurs peuvent contrôler le temps afin de faire passer les émotions souhaitées.

    Campagne Sécurité Routière #TousTouchés

    Pour maximiser l’impact de sa dernière campagne réalisée par l’agence La Chose, La Sécurité Routière, organe de prévention routière français, a choisi de produire un spot utilisant des images en Slowmotion. Diffusée sur l’ensemble de l’écosystème média (TV, cinéma et web) elle a particulièrement retenue l’attention des internautes qui l’ont partagée des milliers de fois.
    Ce type de campagne, le plus souvent orientée vers l’émotionnel, prend encore plus d’ampleur, notamment grâce à un storytelling parfaitement maitrisé par la voix-off, et magnifié par une bande son pertinente. Un traitement quasi cinématographique.

    Desperados : #ThePlus

    A apprécier sur votre smartphone
    Chaque internaute peut désormais depuis son natel, créer une vidéo à 360 degrés ou encore une vidéo diffusée en direct dans le monde entier.
    Une opportunité qui a été particulièrement saisie par les « people », les marques média et les annonceurs ayant des univers très riches en contenu ou s’appuyant sur des créateurs de contenu.

    Desperados, pour affirmer son positionnement de marque street urbaine, a choisi de développer une vidéo 360 degrés Native Facebook mettant en scène des skaters du monde entier. Le choix de ce format n’étant pas anodin. Souhaitant faire de Desperados la marque de bière préférée des jeunes adultes, celle-ci surfe sur les nouvelles tendances afin d’être vue comme précurseur.
    Bien que nous n’ayons encore peu de visibilité sur les performances de ce type de dispositif, il en reste néanmoins l’un des format les plus immersifs que le digital propose.

    Un engouement boosté par les évolutions des plateformes

    Depuis la création de Youtube, le « marché » de la vidéo a bien changé. Les médias ainsi que les plus grands réseaux sociaux mondiaux se sont tous lancés à la conquête de cet eldorado.
    Pour concurrencer le géant Google, Facebook s’est doté de l’autoplay, un format natif qui permet aux internautes d’accéder à la vidéo sans avoir besoin de cliquer. Le contenu est donc directement proposé et accessible afin de capter plus facilement l’attention.
    Facebook joue même ses vidéos sans le son, redistribuant les cartes dans la façon dont nous concevons les vidéos.
    Instagram et Snapchat ne sont pas en reste.  Grâce à leur fonctionnalité Stories, ils font partie des plateformes générant le plus de vidéos par jour. Des vidéos créées par des marques et des médias certes, mais aussi et surtout par les utilisateurs eux-mêmes.

    Et tout ceci n’est que le début !

    La montée en flèche des dispositifs de réalité virtuelle et le matériel qui est de plus en plus accessible au grand public, font entrevoir de beaux jours pour la création d’expérience vidéo de plus en plus poussée.

    Au delà du format de la vidéo, une question se posera très rapidement : quel contenu la marque souhaitera y associer afin de laisser la trace mémorielle désirée ?